Compte rendu de notre soirée du 16 mai

Compte rendu de notre réunion du 16 mai 2017
C’est par une entrée fracassante que Sylke, notre animatrice de soirée, débuta notre réunion. Elle égrena avec maestria, un programme étincelant qui laissa notre éminente assemblée, le verbe asséché.
Ce fut l’occasion pour notre présidente Silvia, d’introniser
Céline Moschetti, Valérie Smith et
Compte rendu de notre réunion du 16 mai 2017
C’est par une entrée fracassante que Sylke, notre animatrice de soirée, débuta notre réunion. Elle égrena avec maestria, un programme étincelant qui laissa notre éminente assemblée, le verbe asséché.
Ce fut l’occasion pour notre présidente Silvia, d’introniser Céline Moschetti, Valérie Smith et David Chemla qui viennent grossir les rangs de la fine équipe Toastmasters Côte d’Azur.
Puis, le serviteur évaluateur général d’un soir, nous présentait la grammairienne Nadège qui non sans un malin plaisir emprunt de l’envie de nous mettre au défi, nous présentait le mot à utliser : « idoine ».
 
Sans attendre et sur un rythme effréné, la séance des improvisations menée par Sylvain, amena les suppliciés à faire commentaire de l’actualité locale.
Elle fut grave lorsqu’il s’agit du naufrage du Concordia, mais Pascal Villarem (directeur de secteur, en visite ce soir) sut en faire un résumé maîtrisé.
Plus légère avec l’affaire de l’épave de l’Ondine échouée à Antibes, qui nous fut présentée par notre invitée Brigitte. David nous fit part de l’actualité footballisitique au travers d’un point de vue très personnel. Enfin Dorothée fut particulièrement inspirée par un motard.
 
Le corps et le cœur de la soirée furent atteints avec la session des discours préparés :
-Tout d’abord avec son premier discours « briser la glace » Valérie, nous invita à entrer dans ses petits secrets,  en nous ayant préalablement dévoilé sa personnalité et fait partager ses passions.
- Enfin dans le cadre du manuel avancé « Savoir divertir-1- Le discours distrayant », c’est Tristan qui nous fit voyager par la narration du déroulement de son mariage et de son organisation, dont le scénario aurait été digne d’un film de Claude Zidi.
 
Après une pause bien méritée et offerte par Sylke, les participants regagnèrent leurs sièges pour la session d’évaluation :
L’équipe de Pascal Audié (Philippe, Svetlana, Antony) évalua les orateurs, suivie par Dorothée (notre championne de l’épreuve des improvisations) pour les hésitations et gaffes, Nadège pour la grammaire et Céline pour le respect du temps.
Après une brève et bienveillante évaluation générale, nous procédâmes à l’élection de notre nouvelle présidente.  S’affrontaient pour ce poste tant convoité J, deux candidates : Wendy et Catherine.
Au terme d’une campagne marathon et particulièrement impitoyable, c’est sur le fil mais démocratiquement que la victoire revenait à Catherine.
David Chemla qui viennent grossir les rangs de la fine équipe Toastmasters Côte d’Azur.
Puis, le serviteur évaluateur général d’un soir, nous présentait la grammairienne Nadège qui non sans un malin plaisir emprunt de l’envie de nous mettre au défi, nous présentait le mot à utliser : « idoine ».
 
Sans attendre et sur un rythme effréné, la séance des improvisations menée par Sylvain, amena les suppliciés à faire commentaire de l’actualité locale.
Elle fut grave lorsqu’il s’agit du naufrage du Concordia, mais Pascal Villarem (directeur de secteur, en visite ce soir) sut en faire un résumé maîtrisé.
Plus légère avec l’affaire de l’épave de l’Ondine échouée à Antibes, qui nous fut présentée par notre invitée Brigitte. David nous fit part de l’actualité footballisitique au travers d’un point de vue très personnel. Enfin Dorothée fut particulièrement inspirée par un motard.
 
Le corps et le cœur de la soirée furent atteints avec la session des discours préparés :
-Tout d’abord avec son premier discours « briser la glace » Valérie, nous invita à entrer dans ses petits secrets,  en nous ayant préalablement dévoilé sa personnalité et fait partager ses passions.
- Enfin dans le cadre du manuel avancé « Savoir divertir-1- Le discours distrayant », c’est Tristan qui nous fit voyager par la narration du déroulement de son mariage et de son organisation, dont le scénario aurait été digne d’un film de Claude Zidi.
 
Après une pause bien méritée et offerte par Sylke, les participants regagnèrent leurs sièges pour la session d’évaluation :
L’équipe de Pascal Audié (Philippe, Svetlana, Antony) évalua les orateurs, suivie par Dorothée (notre championne de l’épreuve des improvisations) pour les hésitations et gaffes, Nadège pour la grammaire et Céline pour le respect du temps.
Après une brève et bienveillante évaluation générale, nous procédâmes à l’élection de notre nouvelle présidente.  S’affrontaient pour ce poste tant convoité J, deux candidates : Wendy et Catherine.
Au terme d’une campagne marathon et particulièrement impitoyable, c’est sur le fil mais démocratiquement que la victoire revenait à Catherine.